Connaissez-vous le bokashi ?

J’utilise un compost bokashi car j’habite une copropriété et on peine à mettre en place un bac de compostage. Donc en attendant, j’ai installé sur mon balcon un compost bokashi. Que j’ai foiré, Je vous fais découvrir tout ça 🙂. Le compost et la fermentation sont deux processus différents.

  • Le compost est fabriqué en aérobie donc cause la perte d’une partie des nutriments
  • Tandis que la fermentation conserve la plupart des éléments nutritifs

Bokashi signifie « matière organique fermentée »

On parle d’un amendement très utile pour tout type de culture. On peut l’obtenir de deux manières.

  • En fermentation aérobique : les résultats sont proches du compostage et pour un appartement c’est moins conseillé car à l’air libre. Bonjour les odeurs.. Pas sur que vous vous fassiez des amis. 😬
  • En fermentation anaérobique : avec cette méthode, la fermentation est complète et très riche en micro-organismes.

Mon bokashi de 16L

Grand consommateur de légumes et de fruits, je dois vous avouer que 16L c’est assez peu au regarde de notre production de déchets organiques. En seulement deux mois, il est était plein !

Une fois plein, laissez fermé votre bokashi durant trois semaines, il doit se former sur vos déchets une coouche blanche (qui sont en fait des micro-organismes). Pour vérifier que tout se passe bien, il doit sentir la fermentation mais pas la putréfaction. Si c’est le cas, ce n’est pas bon signe ! Des bactéries pathogènes se sont formées, votre bokashi est bon pour la poubelle ! Et c’est la que j’ai merdé une première fois.

Liquide et bokashi à utiliser comme amendements avec précautions

Aux termes des trois semaines, le liquide est prêt à être utiliser. Il peut être utiliser de plusieurs façons :

  • Incorporez dans votre sol, recouvert de terre ou de paillis afin de prolonger sa fermentation
  • Incorporez dans votre compost, le bokashi va se répandre et produire un un compost de teinte foncé, riche en micro-organismes.
  • Amendez votre sol ou vos cultures, mais attention, le bokashi ne doit pas entrer directement en contact avec les racines ou les plantes elles mêmes, au risque de les brûler ! Pensez à bien diluer le liquide et surtout enfouir les déchets à 30cm de profondeur et à raison de 500g/m2. Et c’est le deuxième échec 😂

Avertissement : Tous les articles et contenus publiés sur Obbies sont l’oeuvre des membres du réseau social. Obbies décline toutes responsabilités concernant la véracité et l’authenticité des contenus publiés. Seuls les contenus publiés ne respectant pas nos conditions d’utilisation font l’objet d’une suppression.

Written by

Clmnt92

jardinier débutant, passionné par la nature et l'envirronement